Bonjour et bienvenue,

A l’époque j’ai créé ce blog afin de proposer une alternative au CV « classique », plus détaillée et connectée dans le but de m’aider dans ma recherche d’emploi.

Aujourd’hui je suis chargée de communication à l’ESPE école supérieure du professorat et de l’éducation de Clermont Auvergne.

Je vais continuer de faire vivre ce blog, certainement moins souvent, mais lorsque j’aurai envie de partager des nouveautés ou des supers idées en terme de communication ou de digital.

MES ATOUTS

10 ans d’expérience dans le print

Certification marketing digital

  • Connaissance de la chaîne graphique
  • Assurer le suivi de projets
  • Participer à la conception et superviser la réalisation et l’actualisation d’un site web
  • Participer à la mise en oeuvre d’un plan de communication
  • Piloter les prestataires impliqués dans les projets (imprimeur, routeur, agence web)

Si vous avez des questions ou des idées à me proposer, n’hésitez pas à me contacter !

Bonne visite, à bientôt

Le papier connecté, solution d’avenir

5 innovations marketing d’imprimés connectés

Papier en réalité augmentée, électronique imprimée, broderie connectée… L’impression continue d’innover, ouvrant des perspectives inédites au marketing pour donner une nouvelle dimension aux packs et publicités. Tour des nouveautés de C!Print qui se tenait, à Lyon, du 31 janvier au 2 février.

Retrouvez cet article sur : www.e-marketing.fr – « 5 innovations marketing d’imprimés connectés »

Publié par Christelle Magaud le 6 févr. 2017

 

 

Le numérique a bouleversé le rôle des communicants, oui, oui…

Interview de Claire Romanet

Le numérique a bouleversé le rôle des communicants

Aujourd’hui, impossible d’y échapper. Le communicant doit maîtriser les problématiques du digital.

 

Communication, marketing, digital. Autrefois, ces trois mondes étaient bien distincts et les intitulés de postes faciles à appréhender. Aujourd’hui, tout est imbriqué. Le professionnel doit savoir tout faire, ou presque.

« Le communicant n’a jamais eu autant sa place en entreprise, explique Claire Romanet, directrice de l’agence de recrutement Elaee, spécialiste des métiers de la communication. Mais les recruteurs sont plus exigeants sur leurs compétences. Nous n’embauchons plus personne qui ne maîtrise pas les problématiques du digital et ses outils. Si, en plus, le postulant a aussi une fibre marketing, c’est un profil très intéressant. »

De nouvelles fonctions et des postes modifiés

Le numérique transforme, en effet, la manière de s’informer et d’acheter du consommateur. L’accélération du temps et la recherche de proximité avec ses marques préférées modifient son rapport avec les entreprises. Celles-ci doivent s’adapter et communiquer autrement.

Les réseaux sociaux sont ainsi devenus incontournables dans la stratégie de communication des entreprises. « Une attachée de presse, aujourd’hui, est toujours en charge des relations avec les médias traditionnels ou de l’organisation d’événements, mais elle doit aussi prendre en compte les réseaux sociaux. »

Le digital impacte donc les postes existants, mais crée aussi de nouvelles fonctions. On connaît le community manager, le chargé de veille ou le responsable du référencement web, aujourd’hui très répandus. Mais il existe également le data scientist, ce geek qui produit des données et des statistiques pour orienter la stratégie marketing.

L’aspect créatif ou design a, par ailleurs, son importance. Vidéo, 3D, infographie… maîtriser ces techniques peut être un atout. Les illustrateurs sont ainsi demandés.

Chief happiness officer ou monsieur bonheur

Plus globalement, les grandes entreprises ont aussi compris l’importance de lutter contre le turn-over et de maîtriser leur communication interne. Ainsi est né le chief happiness officer ou monsieur bonheur. Ce super-communicant est chargé de mettre en œuvre les conditions de travail épanouissantes pour fidéliser les salariés et les rendre les plus performants possible : ambiance, évolution de carrière, événements et services internes, télétravail… Le poste touche diverses problématiques.

Côté rémunération, il faut savoir que l’expertise sur la stratégie (recherche d’information et capacité de propositions), le digital ou le commercial conditionne le niveau et l’évolution du salaire, au-delà, bien sûr, de l’ancienneté. À l’inverse, les postes opérationnels purs, comme la production de contenus rédactionnels ou le suivi de la relation client, proposent peu d’évolution salariale.

Enfin, 45 % environ des rémunérations comprennent aujourd’hui une part variable, indexée sur les résultats. Et ce, même dans les fonctions artistiques.

Comparatif des réseaux sociaux d’entreprise : la matrice 2016 de Lecko

Le cabinet de conseil dévoile ses matrices d’analyse 2016 des offres de réseau social d’entreprise et de collaboration. Jive confirme son potentiel, Slack monte en puissance.

Lecko publie son étude 2016 des offres de « social collaboration » (Les Réseaux Sociaux d’Entreprise, piliers de la transformation digitale). Elle recouvre à la fois des solutions de réseau social d’entreprise (RSE), des applications bureautiques orientées social (comme Office 365 ou les Google Apps), mais aussi des applications de ChatOps et de collaboration d’équipe (type Slack). Au total, le cabinet de conseil français a analysé quelque 30 produits. Comme les années précédentes, Lecko les a passés au crible de plusieurs grilles d’analyse fonctionnelle (autour des capacités sociales, de diffusion et circulation d’information, de productivité, de gestion des connaissances, de gestion des processus métier et d’intégration).

Jive, talkSpirit et Slack montent en puissance

« Parmi les solutions collaboratives qui ont le plus progressé, nous avons relevé Jive, qui demeure parmi les mieux placés sur nos différentes matrices. Mais aussi talkSpirit qui a complément réécrit son offre, et propose désormais un environnement qui, avec sa propre approche, pourra représenter une alternative à Slack« , commente Arnaud Rayrole, directeur général Lecko. « Slack progresse aussi, comme Jamespot. Quant à Knowledge Plaza, il reste leader sur la gestion des connaissances. » Parmi les outils de collaboration montants, le cabinet point également la qualité de Beezy – qui est dessiné pour enrichir Office 365 et Sharepoint en matière de possibilités sociales.

Matrice des potentiels sociaux

Jive resterait, de très loin, l’offre la plus avancée sur le terrain des potentiels sociaux. Dans le sillage de Slack, l’éditeur américain a par ailleurs développé en 2015 une application, autonome, de messagerie instantanée : Chime. « 2015 aussi a été ‘l’année Office 365’ pour Microsoft, avec son lot de nouveautés concernant chacune des briques de la suite et l’intégration entre ces dernières. Ce qui a contribué à renforcer ses capacités sociales », ajoute Lecko.

Matrice tirée de l’étude 2016 de Lecko.  © Lecko

Matrice de diffusion et circulation de l’information

Sur le front de ce que Lecko appelle l’intranet social,  Jive, eXo Platform ou encore Beezy tirent leur épingle du jeu.

Matrice tirée de l’étude 2016 de Lecko. © Lecko

Matrice de productivité

« Le segment Productivité rassemble les usages de collaboration dans le flux de travail quotidien de l’utilisateur », rappelle Lecko. « Si ce segment est devenu un des piliers du marché, il n’est pas encore mature et aucun leader ne se démarque aujourd’hui. » On retrouve néanmoins dans ce domaine les grandes offres bureautiques, type Google Apps et Office 365, qui intègrent une dimension collaborative forte.

Matrice tirée de l’étude 2016 de Lecko. © Lecko

Matrice de gestion des connaissances

Les outils collaboratifs et sociaux orientés gestion des connaissances recouvrent aussi bien des fonctionnalités de production que de traitement ou de recherche de contenu. Lecko reconnait Knowledge Plaza comme étant la solution la plus avancée sur ce terrain.

Matrice tirée de l’étude 2016 de Lecko.  © Lecko

Matrice de collaboration au service des processus

Injecter des processus métier au cœur des environnements collaboratifs et sociaux : tel est le défi que relèvent les éditeurs d’outils de collaboration orientés processus. Un domaine qui est actuellement dominé par SAP (avec son outil de réseau social d’entreprise Jam) et Salesforce (avec Chatter).

Matrice tirée de l’étude 2016 de Lecko.  © Lecko

Matrice de l’ouverture à l’externe

Certains outils collaboratifs et sociaux sont, aussi, taillés pour ouvrir l’entreprise sur son écosystème, et favoriser les échanges avec les clients, partenaires et fournisseurs. « Les grands acteurs du marché ne sont pas encore réellement positionnés sur ce segment, qui reste dominé par les leaders du Social CRM que sont Dimelo et Lithium », constate Lecko. « Collaborer avec l’entreprise étendue est un enjeu fort, que les éditeurs devront adresser fonctionnellement. Le développement de ‘Salesforce Community Cloud’ va dans ce sens. »

Matrice tirée de l’étude 2016 de Lecko. © Lecko
Antoine Crochet-Damais
JDN

Les 50 chiffres à connaître sur les médias sociaux en 2017

Site : blog du modérateur

Thomas Coëffé, le 3 janvier 2017

Chaque année, nous publions un récapitulatif des 50 statistiques clés des réseaux sociaux. Cela permet de faire le point sur les principales forces en présence, pour bien commencer l’année. Pour accéder à tous les chiffres régulièrement mis à jour, rendez-vous sur notre page dédiée : Chiffres réseaux sociaux – 2017.

Moins d’un humain sur trois utilise les réseaux sociaux. On l’oublie souvent, ces chiffres permettent de remettre en perspective leur usage. En revanche, nous remarquons que le mobile est omniprésent : plus de cinq utilisateurs sur six mobilisent leur téléphone pour accéder aux réseaux sociaux.
  • 2,307 milliards de personnes utilisent les réseaux sociaux
  • Cela représente 31% de la population mondiale
  • 1,968 milliard de personnes accèdent aux réseaux sociaux depuis un mobile
  • Cela représente 85% des utilisateurs des réseaux sociaux
  • 3,419 milliards de personnes sont des internautes
  • Cela représente 46% de la population mondiale

Le top 10 des réseaux sociaux en 2017

Durant l’année 2016, Facebook n’a fait qu’accroître son avance sur ses concurrents. Les autres services de l’écosystème de Mark Zuckerberg ont également le vent en poupe, qu’il s’agisse d’Instagram ou de WhatsApp (non-inclus dans ce classement, car considéré comme une application de messagerie et non un réseau social). Autre remarque : les plateformes asiatiques sont très puissantes.

  • 1,8 milliard d’utilisateurs actifs par mois : Facebook
  • 653 millions : Qzone
  • 600 millions : Instagram
  • 555 millions : Tumblr
  • 317 millions : Twitter
  • 300 millions : Baidu Tieba
  • 222 millions : Sina Weibo
  • 150 millions : Snapchat*
  • 150 millions : Pinterest
  • 106 millions : LinkedIn

* Les chiffres ci-dessus correspondent aux utilisateurs actifs par mois – sauf pour Snapchat, utilisé par 150 millions de personnes chaque jour.

 

Le top 5 des applications de messagerie en 2017

Du côté des plateformes dédiées à la messagerie, force est de constater (aussi) la puissance de Facebook. Messenger et WhatsApp sont les deux seuls services de messagerie à avoir atteint le milliard d’utilisateurs chaque mois.

  • 1 milliard : Facebook Messenger
  • 1 milliard : WhatsApp
  • 860 millions : QQ
  • 650 millions : WeChat*
  • 300 millions : Skype*

* Si les chiffres de Messenger, WhatsApp et QQ sont relativement récents, ceux de WeChat et Skype sont plus anciens et sans doute plus élevés aujourd’hui.

 

Les réseaux sociaux en France en 2017

Et la France dans tout ça ? Comme chaque année, le CRÉDOC a publié son étude de référence au mois de décembre. Réalisée en partenariat avec le CGE, l’ARCEP et l’Agence du Numérique, elle permet de faire le point sur l’usage d’Internet en France. Voici les 5 chiffres à retenir sur les réseaux sociaux.

  • 56% des Français sont membre d’au moins un réseau social
  • 84% des Français de moins de 40 ans utilisent les réseaux sociaux
  • 32% des Français utilisent les messageries instantanées
  • 60% des 12-17 ans utilisent ces plateformes de messagerie
  • Pour 53% des 12-17 ans, les réseaux sociaux sont l’un des deux services dont ils auraient le plus de mal à se passer (avec les films et les vidéos sur Internet)

L’audience des réseaux sociaux en France

Médiamétrie publie régulièrement les statistiques d’usage des sites les plus populaires en France. Deux classements sont réalisés : un premier sur desktop, un second sur mobile (web mobile et applications). Le classement desktop n’est pas très représentatif, car seuls 4 réseaux sociaux sont présents dans le top 50 :

  • 27,4 millions de visiteurs uniques par mois : Facebook (8,4 millions par jour)
  • 25,0 millions de visiteurs uniques par mois : YouTube (4,4 millions par jour)
  • 6,9 millions de visiteurs uniques par mois : Pinterest (500 000 par jour)
  • 5,8 millions de visiteurs uniques par mois : Twitter (600 000 par jour)

Sur mobile, c’est plus intéressant. Voici les réseaux sociaux les plus populaires.

  • 31,2 millions de visiteurs uniques par mois : Facebook
  • 26,0 millions : YouTube
  • 13,6 millions : Twitter
  • 11,9 millions : Instagram
  • 10,1 millions : Snapchat
  • 9,0 millions : LinkedIn

À noter les bons résultats de la plateforme de messagerie WhatsApp, qui accueille chaque mois plus de 9 millions de visiteurs uniques sur mobile en France.

 

Les réseaux sociaux en détail : Facebook

  • 1,8 milliard d’utilisateurs par mois
  • 1,7 milliard d’utilisateurs par mois sur mobile
  • 1,2 milliard d’utilisateurs par jour
  • 17,9 milliard de dollars de chiffre d’affaires en 2015
  • 3,7 milliard de bénéfice en 2015

 

Les réseaux sociaux en détail : Twitter

  • 317 millions d’utilisateurs par mois
  • 80%, c’est le taux d’utilisateurs actifs sur mobile
  • 100 millions d’utilisateurs actifs quotidien (estimation)
  • En France, 55% des utilisateurs sont des hommes
  • En France, 33% des utilisateurs ont entre 16-24 ans (26% entre 25-34 ans)

 

Les réseaux sociaux en détail : Snapchat

  • 150 millions d’utilisateurs par jour
  • 8 millions d’utilisateurs par jour en France
  • 10,1 millions d’utilisateurs par mois en France
  • 71% des utilisateurs ont moins de 25 ans
  • 25-30 minutes en moyenne sur Snapchat par jour

 

Les réseaux sociaux en détail : Instagram

  • 600 millions d’utilisateurs par mois
  • Dont 80% en dehors des États-Unis
  • 300 millions d’utilisateurs par jour
  • 70% des membres français s’y connectent tous les jours
  • 4,2 milliards de Like sont comptabilisés chaque jour

 

Les réseaux sociaux en détail : YouTube

  • 25 millions d’utilisateurs en France sur desktop, 26 millions sur mobile
  • 1 Français sur 2 regarde YouTube tous les jours
  • 48% de 25-49 ans en en France
  • Segments les plus consommés : Musique, Lifestyle, Sport, Bricolage, Comédie
  • 1/3 des acheteurs sur Internet ont vu une vidéo YouTube avant d’acheter

 

Les réseaux sociaux en détail : LinkedIn

  • 467 millions d’inscrits pour 106 millions d’utilisateurs actifs
  • 35% des utilisateurs actifs s’y connectent tous les jours
  • 34% des utilisateurs sont situés aux États-Unis
  • 12 millions d’utilisateurs en France

Qu’est-ce que TEDxClermont ?

Des idées pour bouleverser notre vision du monde

TEDxClermont est né grâce à la volonté d’hommes et de femmes de partager des idées nouvelles et de valoriser les innovations qui transformeront et amélioreront le monde demain. Les talks de TEDxClermont mettent en lumière non pas une mais de multiples visions du monde qui méritent d’être partagées et souvent ça fait du bien.

 

Expérience réalisée à Paris en Février 2015

La réponse à la question « qu’est-ce qui fait un bon Dircom » par Stéphane Richard, PDG d’Orange

Une minute pour comprendre les priorités nécessaires pour être un Directeur ou une Directrice de communication efficace. Entre réseaux sociaux à connaître, le savoir dire les choses et le collectif… Pas mal.

Retrouvez toute l’actualité des marques, des agences, des médias et du digital sur le site Stratégies : http://www.strategies.fr